Cours photo 4 – le portrait

la cène2

Une bonne occasion de mettre en pratique les bases apprises au cours précédent! En portrait, on utilise préférentiellement des objectifs de focale plutôt longue ; 50mm, 85mm ou 105mm par exemple. Cela laisse une certaine distance entre le photographe et le sujet et évite les déformations occasionnées par des focales plus courtes. Et plutôt que de changer de focale, il est plus intéressant de se déplacer pour obtenir le cadrage souhaité : plan italien, américain, épaules… de profil, de face… en plongée, contre-plongée, dans l’axe…

En intérieur, deux difficultés apparaissent rapidement :

– La lumière est faible, ce qui allonge le temps de pose. Il faut donc bien tenir son appareil photo, en travaillant sa respiration et sa posture générale qui permettront de sauver les photos du flou de bougé lorsque le temps de pose est « limite ».

– D’autre part, on recherche une grande ouverture : à la fois parce que la luminosité est faible et parce que cela implique une profondeur de champ réduite, donc de beaux effets de flou en arrière-plan (cf cours 3). Cette faible profondeur de champ rend difficile la mise au point, qui doit être très précise. L’automatisme est en général à la peine ; l’appareil fait la mise au point sur le bras, sur l’arrière-plan ou encore ailleurs, le visage restant dans la zone de flou. Il faut ainsi s’habituer à faire la mise au point en visant un point particulier – en général, l’oeil – tout en appuyant à mi-course sur le déclencheur avant de décaler l’appareil dans la direction du cadrage voulu et déclencher. Ou faire la mise au point manuellement, ce qui demande une certaine expérience mais reste le plus efficace dans certains cas.

Encore une fois, cette compétence technique ne suffit pas : les photos n’auront d’intérêt que si le cadrage et la lumière sont suffisamment inspirés. En portrait encore plus qu’en paysage, les objets parasites doivent être proscrits : trop d’images faites à la va-vite comportent ici un détail malheureux en arrière-plan, là un bras coupé, là une autre personne à moitié dans le cadre… D’où l’importance de prendre son temps et de ne pas hésiter à bouger pour avoir la bonne lumière, le bon cadrage (en faisant notamment attention à ne pas laisser trop de vide en-dessus des têtes), et ensuite attendre et saisir le bon moment!

Ratta2

 Retour à la page d’accueil des cours photo

Leave a Reply