Vologda

24h de voyage en motoneige et train de nuit ; hier 25 mars nous arrivions à St-Pétersbourg la surréaliste. La foule défilait au son du Printemps de Vivaldi, interprété par une devanture de librairie sur la perspective sans fin de l’avenue Nevski.

Un tour sur la banquise en face du musée de l’ermitage, là où devaient se trouver les eaux tranquilles de la Neva, et nous prenions à nouveau le train de nuit, pour Vologda. Petite cité plongée dans un crachin de neige poétique, entre les arbres noirs décharnés, le tracteur alimentant en charbon les samovars des voitures-lits, et les bâtiments industriels enneigés dont quelques petits peints en couleurs vives.

Mais point de mélancolie, Depardieu nous accueille avec la patate !

depardieu russie pub

Depardieu nous accueille à Vologda, Russie – photo Pierre Berçot

Nous voilà dans un petit café avec internet, avant de continuer notre flânerie sans but. Ce soir, nous reprenons le train de nuit pour Vorkuta. Ou plutôt le train de deux nuits : 39h !

Leave a Reply