Train-train au pays des Soviets

La Russie… des millions de km², les trois-quarts sans âme qui vive, et on comprend les âmes quand le mercure redevient inerte et non liquide, pauvre petite boule de glace rouge qui n’indique plus qu’une température inférieure à -43°C.  Pas le plus fiable dans un pays qui revendique le record de froid de l’hémisphère Nord, à -67°, mais cela donne quand même une indication sur le climat : hostile ! D’autant que les tempêtes se joignent régulièrement à la fête.

C’est là-bas que nous allons cet hiver, avec Pierre Berçot. Plus précisément, au nord du cercle polaire Arctique. C’est que la Russie offre les trains les plus septentrionaux du monde ! Pierre Berçot, c’est le barbu sur la photo, il vit depuis quelques mois en Russie, en ce moment avec les loups de la réserve naturelle de Kostomuksha en Carélie ; un sacré baroudeur, quoiqu’il ait coupé sa barbe pour mieux se faire voir en Russie. Et en-dessous, c’est moi, et ma barbe disparaîtra aussi. Si vous voulez en savoir plus sur nous deux, c’est par ici : Nos bouilles

Pierre Berçot 2

Pierre Berçot avec les chiens de traîneau du Témiscouatan – Québec, Janvier 2012 – photo Andrew Capra

 

6667-35

Aux commandes du « Canadien » – Rockies, Janvier 2012 – Photo Tracy Klohn

Nous partons en mars pour 5 à 6 semaines et quelques milliers de kilomètres en train, d’ici là nous vous donnerons quelques nouvelles…

Leave a Reply