Jour 1 – neige…

Il est 5h. Paris s’éveille au ralenti le long de la rue du faubourg Saint-Denis. La ville est silencieuse et brille comme un miroir. Ce mercredi 13 mars 2013, Paris Glace a damé le pion à Paris Plage. La veille au croisement de la rue de la Lune, déserte comme il se doit, le РусИнфоТурЦентр (RussInfoTourCentre) m’avait fait un clin d’oeil sous les flocons éclairés au tungstène. Curieux départ pour la Russie !

Thalys givré gare du nord

5h58 moins 15 minutes. Aujourd’hui j’ai pris un peu d’avance, une fois n’est pas coutume. Sur la patinoire qui sert de parvis devant la gare du Nord, les journalistes sont sur le qui-vive. Les « gilets rouges » aussi, assortis au Thalys givré gris et bordeaux dont personne ne sait encore où il va bien pouvoir aller. Première heure de six semaines de voyage et il est déjà chamboulé. Il devient très vite clair que je ne serais jamais à Kostomouksha le jour prévu. Je peux ranger les horaires « nominaux » griffonnés sur la carte des trains russes ; l’aventure commence.

Par bonheur, je n’ai pas poussé le vice du voyageur ordonné jusqu’à réserver des billets. Et je ne suis pas attendu à un mariage, alors partons la tête vide. L’objectif est certes d’arriver, mais surtout de voyager !

Horaires pour la Russie

 Je monte donc dans le premier Thalys qui part, prétendument complet d’après l’agaçante borne jaune, qui marche aussi au ralenti par ce froid. Bien sûr, peu d’âmes occupent en réalité le train, dans un silence monacal. Il est temps de s’offrir une petite sieste…

PS : vous pouvez suivre le blog en cliquant sur le flux RSS en haut à droite 😉

Leave a Reply