Bien arrivé dans le grand nord! 2

Après 9 trains, 7 métros, 5 bus, 3 trams, 2 ferries dont un brise-glace, 1 autocar, 1 taxi et une motoneige, je suis bien arrivé ailleurs le 17 mars, au terme de 5 jours d’un incroyable voyage. La neige ne m’a pas quitté de Paris jusqu’en Carélie, en passant par les fjords scandinaves.

Carte de l'expédition hivernale arctique en train par Pierre Berçot et Bruno Meignien

Ailleurs : plus exactement, nous sommes dans une isba (grande cabane) au fin fond de la taïga. Ici, on comprend le sens du mot « perdu ». Ne cherchez pas la route, il n’y en a pas. On se déplace en raquettes, en skis ou en motoneige – 50 minutes pour atteindre la première ville. Pierre Berçot y serait presque chez lui, après deux mois entre forêts et tourbières, à couper du bois dans la neige, creuser des trous dans la glace des lacs et suivre la piste de rennes, gloutons et autres loutres. Il y a également Vladimir Bologov, de l’association Lupus Laetus, et deux jeunes scientifiques françaises, Clémence et Maria, qui étudient les mouvements de population des animaux dont se nourrissent les loups.

Un loup parcourt 80 à 100 km par jour, alors autant dire que nous n’avons pas encore trouvé l’aiguille qui se déplace dans la botte de foin. Pierre pense avoir trouvé une piste, cependant il est également possible que ce soient les traces d’un lynx, tel que celui que Vladimir héberge ici en attendant de lui apprendre à chasser sur une île.

Par contre, l’aurore boréale a répondu présent dès le premier soir ; juste au-dessus de nos tête valsaient des traînées d’émeraudes… Bienvenue dans la réserve naturelle de Kostomouksha.

Encore quelques mots avant d’aller sur la colline envoyer ce message – enfin la colline : tout au plus un promontoire, une ondulation de terrain, bref un hoquet de la nature, mais d’où l’on reçoit quelques ondes. Nous décidons de rester plus longtemps en Carélie, autant pour profiter de la magie des lieux que pour mieux prendre le temps d’aller camper à Vorkouta, sans passer par Mourmansk. Le premier test sous la tente militaire, par -25°C avant-hier, a été plutôt concluant ; nous devrions donc survivre!

Prochaines nouvelles à Vorkouta, si nous y captons quelque chose.

2 thoughts on “Bien arrivé dans le grand nord!

  1. Reply anne m Mar 22,2013 10 h 11 min

    Contents de te savoir arrivé
    bonne suite et belles photos

  2. Reply Olivier c Mar 26,2013 10 h 57 min

    Bel exemple inter modalité !
    Profites en bien !

Leave a Reply